La route de l'Aventure

De la Tsiribihina aux Tsingy : 14 jours

Au fil de l’eau, La Tsiribinah comme chemin vers les Tsingy. Pour découvrir l’un des lieux les plus pittoresques de Madagascar, classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO, ce sont 3 jours de navigations qui vous attendent. Et puis Morondava et l’Allée des Baobabs sauront être un joli point final à cette aventure.

Réserver

Circuit découverte

  • Nombre de jours : 14
  • Profil des rencontres : pêcheurs, agriculteurs et associations locales
  • Régions visitées : ouest de l’île
  • Environnement : ville, campagne et mer
  • Patrimoine : réserve naturelle
  • Dates conseillées : d’avril à décembre

Les points forts 

  • Descendre la Tsiribihina en pirogue et camper sur les berges
  • Se baigner dans les piscines naturelles
  • Profiter d’une cascade magnifique
  • Danser le Kilalaki le soir sur les rives de la Tsiribihina
  • Se promener sur les Tsingy de Bemaraha
  • Admirer les baobabs amoureux et finir l’après-midi par un coucher de soleil à l’allée des baobabs

 Apartirde_aventureLes tarifs

Tarif tout compris dont 8% (hors aérien) reversés à nos partenaires locaux et 15 € de compensation carbone.

Séjour Circuit Découverte

L’aventure se prépare, les tentes, la nourriture et l’eau sont chargées sur les pirogues. Dans quelques heures le convoi va naviguer sur le grand fleuve en direction du canal du Mozambique. C’est un des lieux les plus typiques de Madagascar : les Tsingy. L’arrivée se déroule dans ce site, avec ses pics karstiques de renommée internationale et inscrit comme patrimoine naturel mondial et patrimoine culturel national. Ce séjour se termine le long du grand canal et de ses plages immenses, loin de la foule touristique.

Séjour Circuit Découverte

Descriptif de votre séjour

Etapes du circuit

Pour une descriptif complet du parcours, cliquez ICI

Jours 1 à 3 : Antsirabe – 3h30 de route, 170 km
Après une courte escale à Antananarivo, les routes sinueuses de la RN7 vous guideront jusqu’à la ville thermale d’Antsirabe. Un petit arrêt en chemin pour déguster le foie gras local vous mettra dans l’ambiance d’un séjour qui se veut aussi gustatif. Immersion solidaire : Nous vous proposons de participer durant 2 jours aux différents projets de l’association Grandir à Antsirabe. Si vous êtes présent un week-end vous participerez à une journée de randonnée avec les enfants de l’internat dans les environs d’Antsirabe.

Jours 4 à 7 : Tsiribihina – 4h de route – 215 km
Direction les rives du grand fleuve, avec une étape à Miandrivazo puis transfert à Masekapy pour l’embarquement. Durant la descente du fleuve, divers paysages défileront devant vos yeux. Vous observerez des oiseaux aquatiques de toute beauté. Vous pourrez vous baigner dans le fleuve ou dans des piscines naturelles. Le lendemain, après la sortie des gorges, vous traverserez les vastes plaines du Menabe, les champs de tabac, les forêts de baobabs et quelques petits villages typiques. Vous clôturerez la journée par un bivouac sur les berges du fleuves. Vous partirez le lendemain pour la descente de la Tsiribihina : 4 à 5h de navigation par jour, niveau facile. Votre participation à la préparation des repas sera appréciée ; 2 nuits sous tente en bivouac sont prévues.

Jours 8 à 9 : Les Tsingy – 5h de route – 100 km
Le Parc National de Bemaraha s’étend sur 100 km de long et 40 km de large. Sa partie sud bénéficie du statut de Parc National tandis que le nord est une Réserve Naturelle. C’est au sud que l’on découvre les spectaculaires Tsingy. On peut atteindre ses sommets par différents ponts et échelles disposés à certains endroits et disposant de points de vue imprenables sur les lémuriens qui se déplacent de pics en pics. Marche dans les Tsingy : 4h/6h par jour, bon niveau.

Jours 10 à 12 : Morondava – 8h de route – 200 km
Après les grandes sensations des parcs, c’est le retour vers Morondava, où vous pourrez admirer un coucher de soleil sur la fameuse Allée des Baobabs.  Ensuite, vous partirez vers le bord de mer où vous partagerez de nouvelles émotions en observant les pêcheurs remonter les filets le long de la plage, et pourquoi pas vous joindre à eux!

Jours 13 à 14 : Départ de Morondava, étapes Antsirabe – Antanarivo – 675 km – 10h de route en deux étapes
Retour sur Antsirabe pour une dernière escale sur les hauts plateaux du Vakinankaratra. Ce sera l’occasion de participer à une dernière soirée musicale.

Transfert le jour 14 à Antananarivo pour le départ.

 

Hôtel « Couleur Café » à Antsirabe

couleurcafé_antsirabe_1Couleur café, idéalement placé à 500 mètres du centre ville et en bordure de la fameuse RN7, met à votre disposition 15 pavillons faits de briques, de tuiles et de bois dans un cadre verdoyant et fleuri. Un logis de charme à Antsirabe où prédominent Charme, Confort et Convivialité.

logo_trip_advisor

Hôtel Les flots bleus à Tana

flots-bleus-tanaDans une oasis de verdure, cet hôtel allie calme et tranquillité. Il est situé à 20 mn du centre-ville d’Antananarivo et de l’aéroport d’Ivato. Les chambres sont spacieuses avec tout confort. Hôtel pour nuit à Tana si arrivée en soirée.

logo_trip_advisor

Camp Tanankoay aux Tsingy

camp TanankoayHébergement aux portes des Tsingy de Bémaraha dans un cadre authentique arboré. TANANKOAY c’est une structure intime et chaleureuse. Toujours dans un grand respect pour l’environnement, des matériaux locaux sont employés pour l’aménagement du site fait par le savoir faire ancestral des habitants de la région.

logo_trip_advisor

Hôtel Bougainvilliers à Morondava

bougainvilliers-morondavaHôtel situé en bordure de mer. Bungalows climatisés ou chambres simples avec toilettes communes, restaurant.

logo_trip_advisor

Restauration

fruits_et_legumes_malgachesLa découverte culinaire à Madagascar est un voyage en soi où le riz est l’ingrédient principal de base servi à chaque repas. Chaque région malgache possède ses propres spécialités qui font appel aux ressources locales.
En malgache, manger se dit « mihinambary » ce qui signifie littéralement manger du riz qui représente 60 % de l’alimentation quotidienne. Ce riz est accompagné par le «laoka » qui est une sorte de sauce. Dans les hauts plateaux, cette sauce est à base de tomates, les zones côtières utilisent le lait de coco tandis que dans le sud et l’ouest c’est le lait de zébu, frais ou caillé qui est préféré.

langouste1Au fil des siècles, les épices (vanille, poivre, cannelle et bien d’autres ) ont enrichi la gastronomie malgache qui reflète les influences des migrants venus d’Asie, d’Afrique, d’Inde, de Chine et de France.

plat-restauration-2

Toujours accompagnés de riz, on peut citer quelques plats emblématiques de la cuisine malgache comme le « romazave », sorte de pot au feu ou le « rougail » un mélange à base de tomates concassées auquel, selon les régions sont ajoutés oignon, ail, piment et gingembre. Ce mélange accompagne aussi bien des saucisses que du poisson. On peut aussi ajouter le « ravitoto » aux feuilles de manioc doux, pilées, cuites avec de l’ail et de la viande porc. Sans oublier le pain et le foie gras local.

« mazotoa homana  ! » autrement dit « bon appétit »

pancarte-madagascarTransport

 

Le réseau routier malgache

 

Lorsque vous étudiez le programme des séjours que nous vous proposons, vous ne pouvez que vous étonner du temps qui est consacré aux transferts. C’est ainsi que pour vous rendre de Tananarive à Antsirabe qui sont distant de 170 km vous comptez quelques 4h. de route, soit un peu plus de 40km./h. Durant votre séjour, n’espérez pas de moyenne horaire supérieure à 50 km/h. Cela s’explique par l’histoire du réseau routier malgache.

Le 23 avril 1895, le corps expéditionnaire français, fort de 25 000 hommes débarque à Majunga. Ce n’est que le 30 septembre suivant que Tananarive capitule. La troupe aura mis près de 5 mois pour parcourir 550 km sans avoir rencontré de grande résistance, mais perdu 4 500 hommes pour cause de maladie contre 25 morts au combat. Cette lenteur et ces difficultés s’expliquent par l’absence totale de route. Les échanges étaient tributaires de sentiers soumis aux aléas du relief et des intempéries et le port des marchandises se faisait à dos d’homme.

tuktuk

Dès 1897, l’administration coloniale française organise les premières voies de communication. Elles ne se développent vraiment qu’à partir de 1901 sous l’impulsion du général Galliéni. Aujourd’hui, selon les chiffres officiels, le réseau routier s’étend sur, environ, 49 000 km dont seulement un peu plus de 3,5 % est goudronné. Toujours selon ces renseignements, en 2014, 10 % des routes était en bon état, 28 % dans un état moyen et 64 % en mauvais état. Bien qu’étendu, ce réseau routier est d’une faible densité ce qui amène dans beaucoup d’endroits l’enclavement du monde rural avec toutes les répercussions économiques que cela entraine.

4X4-petitCe sont plusieurs facteurs qui contribuent à cette dégradation et à cet état précaire. À la vétusté des routes malgaches et l’absence d’entretien s’ajoutent les conséquences des catastrophes naturelles comme les cyclones et les inondations.

Le gouvernement malgache ne consacre que 8 % de son budget aux infrastructures. À cet investissement s’ajoutent les aides de l’Union européenne, de la Banque Mondiale et de la Banque africaine de développement. Cela n’empêche pas le réseau routier malgache à continuer à se détériorer.

trois_tarifs_aventure_chaland trois_tarifs_aventure_pirogue

Tarif tout compris dont 8% (hors aérien) reversés à nos partenaires locaux et 15 € de compensation carbone

30% de réduction pour les enfants de moins de 2 ans 15% de réduction pour les enfants de 2 à 12 ans

Les tarifs peuvent subir une variation due au prix de l’aérien. Personne seule ou en couple : nous contacter

La répartition budgétaire

route_de_l'aventure_tsiribina_v2

Faire du tourisme solidaire, c’est pratiquer des tarifs de manière équitable. C’est pour cela que nous avons choisi la transparence sur nos prix. Une partie du prix de votre séjour est directement reversée à notre association locale Grandir à Antsirabe, qui permet de financer nos projets de lutte contre l’enfance des rues.

Les tarifs présentés :

Comprennent :

  • Transport aérien sur compagnie régulière au départ de Paris.
  • (Départ de province : nous consulter). Accueil aéroport ;
  • La pension complète pendant le séjour ;
  • Les visites et les activités mentionnées au programme ;
  • Les déplacements sur place (minibus et 4×4 privé conduits par un chauffeur professionnel) ;
  • L’ adhésion à l’association (nécessaire pour bénéficier des assurances RC professionnelles) ;
  • Garantie financière souscrite auprès de l’APST ;
  • L’assurance Responsabilité civile / Individuelle accident / Assistance /
  • Rapatriement (contrat souscrit auprès de la MAIF) ;
  • Une contribution à notre fond de solidarité ;
  • Une compensation carbone pour le transport aérien ;
  • Une bouteille d’eau minérale par jour et par personne..

Ne comprennent pas :

  • Les augmentations de taxes d’aéroports facturées par les compagnies du fait des hausses du prix du carburant ;
  • L’assurance annulation facturée en option (4,80%) ;
  • Les frais médicaux et pharmaceutiques (voir paragraphe « Santé / Frais médicaux ») ;
  • Les pourboires et gratifications divers et les dépenses personnelles ;
  • Les boissons.

Un séjour classique ?

Non, un séjour solidaire !

Au cœur de nos séjours, c’est toujours la rencontre qui est omniprésente. Nous cherchons effectivement à donner du sens à vos vacances, mais nous avons à cœur de penser aussi à votre détente. Les hébergements reviennent souvent dans vos questions. Notre sélection repose sur le même principe que tout le reste de votre séjour : C’est un outil de rencontre, de découverte du patrimoine local  qui valorise ses salariés et qui contribue au développement local.

Le solidaire au coeur de nos séjours

fillettes-antsirabeGRANDIR A ANTSIRABE

Notre tourisme est  un levier économique pour le développement local et  les projets Grandir à Antsirabe le démontrent. Depuis 2007, ses actions œuvrent pour les enfants en situation d’exclusion (Appui aux écoles primaires et renforcement, Renforcement des capacités de la société civile et Aide aux familles en situation d’exclusion) Grâce à la contribution de plus de 1000 voyageurs partis avec Grandes Latitudes, nous avons aujourd’hui au cœur de notre ONG local plus de 5000 bénéficiaires sur nos différentes structures.

Setra notre partenaire Guide de La tsiribihina

photo_setra_route_aventureCe jeune guide spécialiste de la Tsiribihina est aussi un musicien hors pair. Autant dire que votre séjour en sa compagnie sera rythmé par des soirées musicales autour du feu de camp, sur les rives de la Tsiribihina. Il connaît également les Tsingy comme sa poche et jouera le rôle du deuxième guide pendant votre visite au cœur de cette forêt de pierre. Il sera votre compagnon de route jusqu’à Morondava où le coucher de soleil sur l’Allée des Baobabs marquera la fin de votre voyage avec ce charmant guide.

Notre partenaire Grandir Ailleurs à Antsirabe

photo équipe grandir ailleursGrandir Ailleurs est une association de solidarité internationale née en 2006 d’une volonté de secourir les personnes qui se trouvent en situation de détresse et de misère.

Le Pôle Social de l’association comprend 3 programmes. Le programme Aide aux familles en situation d’exclusion, le programme Appui aux Ecoles Primaires Publiques (EPPs) Malgaches et le programme Renforcement des capacités de la société civile contre l’exclusion et pour l’enfance.

Informations sur le pays

  • conseils pratiques
    Fiche pratique
  • En savoir plus sur Madagascar
  • Nos projets soutenus