Des îles et des lémuriens

De Tana à Sainte Marie : 15 jours

Une véritable carte postale qui commence des hauts plateaux et se termine dans l’Océan Indien. Si vous visitez l’Ile de Sainte Marie, entre le 15 juillet et le 15 septembre vous aurez de grandes chances d’apercevoir les baleines.

Réserver

Circuit découverte / Voyage en famille

  • Nombre de jours : 15
  • Profil des rencontres : pêcheurs et associations locales
  • Régions visitées : Est de l’île
  • Environnement : ville, campagne et mer
  • Patrimoine : réserves naturelles
  • Dates conseillées : d’avril à décembre

Les points forts 

  • Admirer les beautés de l’Océan indien
  • Visiter la ferme aux papillons et ses nombreux insectes et reptiles
  • Admirer l’indri indri à Andasibe et écouter son chant le matin
  • Partir à la recherche du lémurien Bambou
  • Partir à la rencontre des baleines et les regarder sauter
  • Profiter des eaux turquoises de l’île aux nattes
  • Profiter des piscines naturelles de Sainte Marie
  • Se détendre au lac Rasoabe

Apartirde_iles-lemurLes tarifs

Tarif tout compris dont 8% (hors aérien) reversés à nos partenaires locaux et 15  de compensation carbone.

Circuit découverte / Séjour en famille

La nature exubérante et pleine de surprises de Sainte-Marie saura vous enchanter et vous surprendre. Sainte Marie est l’un des derniers sanctuaires de baleines à bosse. Elles se retrouvent chaque année de juillet à septembre, pour mettre bas dans les eaux profondes, au large de l’île . Vous aurez l’occasion d’assister aux magnifiques parades nuptiales de ces dernières, un spectacle hors du commun. Par ailleurs, l’île est une succession de petits villages propices aux rencontres et aux balades le long des longues plages de sable blanc. Le retour sur la côte sera tout aussi agréable, en passant par Tamatave, le canal des Pangalanes et la réserve de Mantadia à Andasibe. * Pour espérer apercevoir les baleines, il faut venir entre début juin et fin septembre.

Séjour Circuit Découverte / Voyage en famille

Descriptif de votre séjour

Etapes du circuit

Jours 1 à 3 : La ferme de Peyreras et le parc Andasibe – 150 km – 3h de route
Après une courte escale à Antananarivo, Départ pour la cote Est. Sur la route d’Andasibe, vous ferez un arrêt à la ferme de Peyreras, aussi appelée la “ ferme aux papillons ”.
Ce sera l’occasion d’observer plusieurs espèces de reptiles et de batraciens, ainsi que le lémurien Sifaka. Vous poursuivrez votre périple par le parc d’Andasibe. A la nuit tombante, vous partirez à la recherche du plus petit lémurien au monde : le Microcèbe ainsi que des caméléons. Le lendemain, vous visiterez le parc qui abrite 11 espèces de lémuriens dont le plus grand Indri Indri repérable par ses cris impressionnants ainsi que le lémur Fulvus, et le Sifaka doré.

Jours 4 à 6 : Mahambo – 300 km – 7h de route
Vous découvrirez la côte est de la Grande Ile par le village de Mahambo. Les haies de niaouli bordent la route et en décembre les fleurs de cette plante vous enchanteront. Vous traverserez la ville de Tamatave, premier port du pays, pour rejoindre l’hôtel « La pirogue », petit paradis face à l’océan indien.

Jours 6 à 11 : Sainte Marie – 110 km – 2h de route et 1h30 de bateau
Un véritable paradis terrestre vous attend à Sainte Marie que l’on appelle Nosy Boraha sur l’île rouge. Tous les ingrédients sont réunis pour une découverte unique, végétation luxuriante, faune atypique aussi bien sur terre que sur mer, population à l’accueil chaleureux. Le programme vous offre les visites du cimetière des pirates et de la forêt de mangrove. Une journée sur l’île aux Nattes vous permettra de pratiquer le snorkelling (plongée libre avec masque, tuba et palmes). Tandis qu’une excursion en pirogue, vous permettra de pratiquer la pêche à la palangrotte.
Immersion solidaire : Nous vous proposons une approche de l’île et de ses environs à travers les projets de l’association “ Cétamada ”. Elle œuvre pour la protection des mammifères marins autour de Madagascar. Vous passerez 2 jours sur les différents projets de l’association dont une journée d’observation des baleines en mer (période de juin à septembre uniquement).
Immersion libre : 2 jours sont laissés libres afin d’en disposer au gré de vos envies (farniente ou excursions).

Jour 12  : Le Lac Rasoabe – 260 km – 6h de route
Retour sur la grande terre en direction de Tana, avec une escale au lac Rasoabe perdu entre la canal des Pangualanes et l’océan indien, les couchers de soleil sont parfois surréalistes.

Jours 13 à 14 : Retour à Tana – 270 km – 6h de route
Retour dans la capitale malgache où de la ville haute à la partie basse, vous flânerez au hasard des rues. C’est ainsi que l’on apprécie au mieux les différents visages de Tana, la ville aux mille collines. Il est cependant nécessaire de se fixer quelques points de repères, tels le lac Anosy, le marché des pavillons ou le palais de la Reine.

Jour 15 : Retour en France

Hôtel « Belvédère » à Tana

belvedereEn plein centre ville de Tananarive, proche des administrations, banques, restaurants et commerce, L’Hôtel Belvedere est perché sur une colline qui domine une partie de la ville de Tananarive.Vous pouvez d’ailleurs admirer le Paysage depuis les 4 terrasses panoramiques de l’ hôtel orientées vers l’ouest.Sa position privilégiée, en retrait de la route principale, donne l’admirable sensation d’être dans une oasis en plein centre de la capitale.

logo_trip_advisor

Andasibe Hôtel à Andasibe

hotel andasibeNiché dans la verdure de « l’Ala Atsinanana » (Forêt de l’Est), l’Andasibe Hôtel, un hôtel de 3 étoiles, vous ouvre ses portes sur 20 bungalows confortables et spacieux en plein cœur d’une nature endémique jalousement gardée. Andasibe Hôtel offre plusieurs services à ses clients et le personnel de l’hôtel souriant et chaleureux est prêt à vous accueillir et à vous servir à tout moment.

logo_trip_advisor

« La Pirogue » à Mahambo

la pirogueHôtel mythique de Madagascar sur la côte est, La Pirogue vous propose d’authentiques et confortables bungalows Malgaches nichés au cœur de l’immense cocoteraie de 7 hectares qui borde sa plage de sable blanc. Son atmosphère délicieusement décontractée ainsi que la générosité et les attentions de son personnel ont fait la réputation de cet hôtel chaleureux et familial au charme incomparable.

logo_trip_advisor

« Le Ravoraha » à Sainte Marie

ravorahaC’est une petite structure intime et chaleureuse composée d’un bar restaurant et de 8 bungalows vue mer, implantés sur la plage en première ligne.Les bungalows traditionnels fait de bois avec un toit végétal s’ouvrent sur une magnifique plage de sable blanc bordée de cocotiers face au lagon.Les 4 chambres éco nature à l’étage du restaurant combleront les plus petits budget. A l écolodge le Ravoraha vous y aurez une occasion privilégiée de rencontrer un peuple accueillant aux multiples richesses.

logo_trip_advisor

Les Acacias Bungalows à Rasoabe

acacias bungalowsAu bord de la plage, situé dans un jardin à la végétation tropicale luxuriante, l’hôtel Les Acacias Bungalows vous offre un hébergement de qualité et une cuisine délicate à base de grillades et de produits locaux. De nombreuses activités culturelles et de loisirs vous sont proposées.

logo_trip_advisor

Restauration

fruits_et_legumes_malgachesLa découverte culinaire à Madagascar est un voyage en soi où le riz est l’ingrédient principal de base servi à chaque repas. Chaque région malgache possède ses propres spécialités qui font appel aux ressources locales.
En malgache, manger se dit « mihinambary » ce qui signifie littéralement manger du riz qui représente 60 % de l’alimentation quotidienne. Ce riz est accompagné par le «laoka » qui est une sorte de sauce. Dans les hauts plateaux, cette sauce est à base de tomates, les zones côtières utilisent le lait de coco tandis que dans le sud et l’ouest c’est le lait de zébu, frais ou caillé qui est préféré.

langouste1Au fil des siècles, les épices (vanille, poivre, cannelle et bien d’autres ) ont enrichi la gastronomie malgache qui reflète les influences des migrants venus d’Asie, d’Afrique, d’Inde, de Chine et de France.

plat-restauration-2

Toujours accompagnés de riz, on peut citer quelques plats emblématiques de la cuisine malgache comme le « romazave », sorte de pot au feu ou le « rougail » un mélange à base de tomates concassées auquel, selon les régions sont ajoutés oignon, ail, piment et gingembre. Ce mélange accompagne aussi bien des saucisses que du poisson. On peut aussi ajouter le « ravitoto » aux feuilles de manioc doux, pilées, cuites avec de l’ail et de la viande porc. Sans oublier le pain et le foie gras local.

« mazotoa homana  ! » autrement dit « bon appétit »

pancarte-madagascarTransport

Le réseau routier malgache

Lorsque vous étudiez le programme des séjours que nous vous proposons, vous ne pouvez que vous étonner du temps qui est consacré aux transferts. C’est ainsi que pour vous rendre de Tananarive à Antsirabe qui sont distant de 170 km vous comptez quelques 4h. de route, soit un peu plus de 40km./h. Durant votre séjour, n’espérez pas de moyenne horaire supérieure à 50 km/h. Cela s’explique par l’histoire du réseau routier malgache.

Le 23 avril 1895, le corps expéditionnaire français, fort de 25 000 hommes débarque à Majunga. Ce n’est que le 30 septembre suivant que Tananarive capitule. La troupe aura mis près de 5 mois pour parcourir 550 km sans avoir rencontré de grande résistance, mais perdu 4 500 hommes pour cause de maladie contre 25 morts au combat. Cette lenteur et ces difficultés s’expliquent par l’absence totale de route. Les échanges étaient tributaires de sentiers soumis aux aléas du relief et des intempéries et le port des marchandises se faisait à dos d’homme.

tuktuk

Dès 1897, l’administration coloniale française organise les premières voies de communication. Elles ne se développent vraiment qu’à partir de 1901 sous l’impulsion du général Galliéni. Aujourd’hui, selon les chiffres officiels, le réseau routier s’étend sur, environ, 49 000 km dont seulement un peu plus de 3,5 % est goudronné. Toujours selon ces renseignements, en 2014, 10 % des routes était en bon état, 28 % dans un état moyen et 64 % en mauvais état. Bien qu’étendu, ce réseau routier est d’une faible densité ce qui amène dans beaucoup d’endroits l’enclavement du monde rural avec toutes les répercussions économiques que cela entraine.

4X4-petitCe sont plusieurs facteurs qui contribuent à cette dégradation et à cet état précaire. À la vétusté des routes malgaches et l’absence d’entretien s’ajoutent les conséquences des catastrophes naturelles comme les cyclones et les inondations.

Le gouvernement malgache ne consacre que 8 % de son budget aux infrastructures. À cet investissement s’ajoutent les aides de l’Union européenne, de la Banque Mondiale et de la Banque africaine de développement. Cela n’empêche pas le réseau routier malgache à continuer à se détériorer.

trois_tarifs_ileslemur

Tarif tout compris dont 8% (hors aérien) reversés à nos partenaires locaux et 15 € de compensation carbone

30% de réduction pour les enfants de moins de 2 ans 15% de réduction pour les enfants de 2 à 12 ans

Les tarifs peuvent subir une variation due au prix de l’aérien.

Personne seule : nous contacter

La répartition budgétaire

.

Faire du tourisme solidaire, c’est pratiquer des tarifs de manière équitable. C’est pour cela que nous avons choisi la transparence sur nos prix. Une partie du prix de votre séjour est directement reversée à notre association locale Grandir à Antsirabe, qui permet de financer nos projets de lutte contre l’enfance des rues.

Les tarifs présentés :

Comprennent :

  • Transport aérien sur compagnie régulière au départ de Paris.
  • (Départ de province : nous consulter). Accueil aéroport ;
  • La pension complète pendant le séjour ;
  • Les visites et les activités mentionnées au programme ;
  • Les déplacements sur place (minibus et 4×4 privé conduits par un chauffeur professionnel) ;
  • L’ adhésion à l’association (nécessaire pour bénéficier des assurances RC professionnelles) ;
  • Garantie financière souscrite auprès de l’APST ;
  • L’assurance Responsabilité civile / Individuelle accident / Assistance /
  • Rapatriement (contrat souscrit auprès de la MAIF) ;
  • Une contribution à notre fond de solidarité ;
  • Une compensation carbone pour le transport aérien ;
  • Une bouteille d’eau minérale par jour et par personne..

Ne comprennent pas :

  • Les augmentations de taxes d’aéroports facturées par les compagnies du fait des hausses du prix du carburant ;
  • L’assurance annulation facturée en option (4,80%) ;
  • Les frais médicaux et pharmaceutiques (voir paragraphe « Santé / Frais médicaux ») ;
  • Les pourboires et gratifications divers et les dépenses personnelles ;
  • Les boissons.

Un séjour classique ?

Non, un séjour solidaire !

Au cœur de nos séjours, c’est toujours la rencontre qui est omni présente. Nous cherchons effectivement à donner du sens à vos vacances, mais nous avons à cœur de penser à votre détente. Les hébergements reviennent souvent dans vos questions et notre sélection repose sur le même principe que tout le reste de votre séjour : C’est un outil de rencontre, patrimoine de son pays, de sa ville de son quartier, qui valorise socialement son environnement et ses salariés, qui contribue au développement local.

Le solidaire au coeur de nos séjours

fillettes-antsirabeGRANDIR A ANTSIRABE

Notre tourisme est  un levier économique pour le développement local et  les projets Grandir à Antsirabe le démontrent. Depuis 2007, ses actions œuvrent pour les enfants en situation d’exclusion (Appui aux écoles primaires et renforcement, Renforcement des capacités de la société civile et Aide aux familles en situation d’exclusion) Grâce à la contribution de plus de 1000 voyageurs partis avec Grandes Latitudes, nous avons aujourd’hui au cœur de notre ONG local plus de 5000 bénéficiaires sur nos différentes structures.

Notre partenaire à Sainte-Marie : Bienvenue, le piroguier

photo_bienvenue_piroguierBienvenue vit à Ste Marie. Ce personnage haut en couleurs et rempli d’humour est un piroguier hors pair. La meilleure journée à faire avec lui est de partir pêcher à la palangrotte le matin, manger le midi du poisson grillé, préparé par son épouse, dans son jardin à l’ombre des cocotiers et de partir faire du snorkeling l’après midi. Il propose aussi d’autres activités comme des sorties baleines, excursions sur l’île pour occuper votre temps libre ou des locations de scooter pour explorer l’ile selon vos envies.

Notre partenaire Dovique, chauffeur de Tuk-Tuk à Sainte Marie

photo_dovique_ste_marieDovique, 28ans, chauffeur de Tuk Tuk à sainte Marie. Originaire de Tamatave, il s’est installé à Ste Marie, il y a plusieurs années. Il connaît l’île comme sa poche, il pourra vous emmener où vous le souhaitez, que ça soit pour profiter des plages ou des bonnes adresses pour manger. Disponible jour et nuit, il suffit de l’appeler et arrivera dès que possible. En cliquant sur le lien vous pouvez découvrir une petite pub réalisée pour le plaisir par notre prospecteur local en 2015. Voir la vidéo : Vidéo Dovique

Informations sur le pays

  • conseils pratiques
    Fiche pratique
  • En savoir plus sur Madagascar
  • Nos projets soutenus